Coût & financement de l’Outplacement

Cabinet outplacementLorsqu’un entreprise doit procéder à des licenciements économiques, la loi l’oblige à offrir un congé de reclassement à tout salarié licencié si elle emploie plus de 1000 salariés. Cette obligation s’applique également à un groupe constitué de plusieurs filiales si son effectif dépasse 1000 personnes.

Dans le cadre de ce congé de reclassement, l’employeur peut recourir à un cabinet outplacement et cette solution est retenue de plus en plus souvent. En effet, l’employeur peut ainsi sous-traiter l’exécution de son obligation d’aide au reclassement de son ancien salarié. Cette solution est donc tout à fait appropriée pour toute société devant réduire ses effectifs en raison de la conjoncture.

Après avoir mandaté par l’ex-employeur de la personne licenciée, le cabinet d’outplacement amènera le salarié à faire un bilan de ses compétences et l’aidera à mettre en valeur son potentiel pour l’aider à mener ses recherches d’emploi d’une manière aussi efficace que possible. Il va notamment l’aider à rédiger un CV aussi attrayant que possible pour chaque recruteur. En outre, il va l’accompagner dans ses recherches d’emploi en lui indiquant quelle est la meilleure conduite à tenir lors des entretiens d’embauche. Ainsi, le demandeur d’emploi maîtrisera mieux les techniques à utiliser pour se mettre en valeur auprès des recruteurs il sera mieux comment leur démontrer sa capacité à répondre à leurs attentes.

Pour l’employeur qui envisage de recourir un cabinet d’outplacement, il faut avoir un coût moyen égal à deux mois ou deux mois et demi de salaire du salarié concerné. Le financement de ce coût fait toujours l’objet d’une prise en charge intégrale par l’employeur.

Le salarié peut obliger son employeur à lui offrir sa prestation dans tous les cas où l’employeur est tenu de lui offrir un congé de reclassement. Ces cas sont prévus par les articles L-1233-71 à L1233-76 du Code du travail.

Recherches récentes

tarif outplacement